Professeurs

Sylvie POIRIER, professeure titulaire

Directrice du Département d'anthropologie

Ph.D. Université Laval, 1990. Études autochtones; théories de la culture; sémiotique de la culture; anthropologie ontologique; anthropologie du rêve; cosmologies; post-colonialisme; savoirs et territorialités autochtones; décolonisation de la recherche; Aborigènes australiens; Amérindiens (Amérique du Nord); Océanie.

Département d'anthropologie
Université Laval
Pavillon Charles-De Koninck
Bureau 3425
Québec (QC) G1V 0A6

Téléphone : 418-656-2131 poste 5015
Courriel : Sylvie.Poirier@ant.ulaval.ca

 
Hommage aux innovations sociales

Le 7 octobre 2015, la professeure Sylvie Poirier recevait un Hommage aux innovations sociales (Université Laval) pour le site web/musée virtuel intitulé Atikamekw Kinokewin ou La mémoire vivante atikamekw. Le site a été développé en étroite collaboration avec le Conseil de la Nation atikamekw et la participation active d’experts atikamekw. L’objectif du site Atikamekw Kinokewin est de documenter et de valoriser les savoirs traditionnels de la Nation atikamekw et de favoriser leur transmission. Ce site/musée virtuel est destiné à tous les Atikamekw et plus particulièrement aux jeunes générations ainsi qu’aux écoles atikamekw, soit les écoles primaires et secondaires des trois communautés atikamekw, Wemotaci, Opitciwan et Manawan.

Pour plus d'informations, cliquez.




 
Intérêts de recherche

Mes terrains de recherche se situent en Australie, auprès des Aborigènes du désert occidental, et au Québec, auprès des Atikamekw de la Haute-Mauricie, deux sociétés de chasseurs-cueilleurs traditionnellement nomades. Mes recherches initiales auprès des Aborigènes australiens se situent principalement dans le champ de l’anthropologie symbolique avec une analyse des systèmes culturels du rêve et des théories locales sur l’univers et sur la notion de personne. Mes travaux avec les Atikamekw m’ont ensuite conduite vers le domaine des politiques de la culture et l’analyse des processus actuels d’affirmation identitaire et de revendications politiques et territoriales. Mes recherches récentes incluent une étude comparative entre le Canada et l’Australie sur les mondes autochtones postcoloniaux.  Ce que j’appelle les « contemporanéités » autochtones réfère aux dynamiques et aux pratiques la fois de résistance, d’accommodation et d’engagement des Autochtones dans leurs relations avec l’État et la société majoritaire.

Ces recherches et ces expériences auprès des Aborigènes australiens et des Atikamekw m’ont amenée à porter une attention particulière aux principes ontologiques et épistémologiques de ces sociétés autochtones et d’analyser en quoi ces principes diffèrent de ceux mis de l’avant par les sociétés occidentales et la modernité. De plus, les liens complexes et intimes que les Autochtones entretiennent avec leurs territoires ancestraux m’ont conduite à développer un intérêt pour l’anthropologie de la nature, l’anthropologie de l’espace et des lieux, ainsi que pour les systèmes de savoirs locaux.

Depuis 2006, sur la base d’un partenariat étroit avec le Conseil de la Nation Atikamekw et en collaboration avec des « experts » atikamekw, nous travaillons à documenter les savoir-faire et les savoir-être atikamekw en lien avec leur univers forestier et leur tradition de chasseurs. Nous explorons des moyens aptes à favoriser la mise en valeur et la transmission de ces savoirs auprès des jeunes générations. Parmi ces moyens, nous avons élaboré un site web/musée virtuel où sont consignés les savoirs atikamekw. Ce site est destiné aux Atikamekw et se veut un outil pédagogique pour les écoles atikamekw. 

 
Projets de recherche
  • Chercheuse principale 
    • Territorialités autochtones postcoloniales, transmission et autonomie. La Nation atikamekw et l’univers forestier. CRSH, Programme Savoir, 2012-2015
    • Atikamekw Kinokewin. Mise en valeur et transmission des savoirs atikamekw en lien avec le territoire. CRSH, Programme Réalités autochtones, 2006-2010. En partenariat avec le Conseil de la Nation Atikamekw.
    • Pratiques et stratégies d'affirmation identitaire et culturelle en milieu autochtone postcolonial. Une analyse comparative d'exemples canadiens et australiens. CRSH, subvention ordinaire de recherche, 2003-2006.
  • Cochercheuse
    • État et cultures juridiques autochtones: un droit en quête de légitimité. CRSH, Subvention de partenariat, sous la direction de Ghislain Otis (Université d’Ottawa), 2013-2018.
    • Nouvelles configurations des dynamiques religieuses autochtones: du local au global. FRQSC, Soutien aux équipes de recherche, sous la direction de Robert Crépeau (Université de Montréal), 2015-2018.
    • Centre pour la conservation et le développement autochtones alternatifs / Center for Indigenous Conservation and development alternatives. FRQSC, Centre en émergence, sous la direction de Colin Scott (McGill University), 2014-2017.
    • Dynamiques religieuses des autochtones des Amériques. FRQSC, Soutien aux équipes de recherche, sous la direction de Robert Crépeau (Université de Montréal), 2009-2013.
    • La fabrique du religieux chez les Amérindiens et les Inuit. Soutien aux équipes de recherche, R. Crépeau (dir.), FQRSC, 2005-2007.
 
Publications

Livres

Poirier, Sylvie et Françoise Dussart (dirs.), Entangled Territorialities: Negotiating Indigenous Lands in Canada and Australia. University of Toronto Press (en évaluation)

Poirier, S., 2005. A World of Relationships. Itineraries, Dreams and Events in the Australian Western Desert. Toronto: University of Toronto Press.

Clammer, John, Sylvie Poirier & Éric Schwimmer (dirs), 2004. Figured Worlds. Ontological Obstacles in Intercultural Relations. Toronto: University of Toronto Press.

Poirier, S., 1996.  Les jardins du nomade. Cosmologie, territoire et personne dans le désert occidental australien. Lit (avec le concours du CRNS, Paris) : Münster.

Direction de numéros thématiques de revues scientifiques

Poirier, S., Société d’histoire atikamekw & Laurent Jérôme, 2014 (dirs.). «  Les Atikamekw Nehirowisiwok - territorialités et savoirs ». Recherches amérindiennes au Québec, XLIV (1).





Poirier, S., (dir.), 2010. Imagination culturelle et politique dans les communautés autochtones au Canada et en Australie/Cultural and Political Imagination in Indigenous Communities in Canada and Australia. Anthropologica 52 (1).

Poirier, S. (dir.), 2004. La (dé)politisation de la culture ? Anthropologie et sociétés, 28 (1).

Poirier, S., (dir.), 1994. Rêver la culture. Anthropologie et Sociétés, 18 (2).

Articles et chapitres de livres (depuis 2000)

 2015, Lignes de vie est la première exposition québécoise d’envergure sur les créations contemporaines des Autochtones d’Australie. En symbiose avec le mandat des Musées de la civilisation à l’égard des Premières Nations, ce projet favorise la connaissance de cultures autochtones enracinées ailleurs sur la planète et la découverte d’autres façons de voir le monde.

Sylvie Poirier, professeure au Département d’anthropologie de l’Université Laval, a participé à la conception et à l’élaboration de l’exposition en tant que chercheure et membre du comité scientifique.

Poirier, S., Nehirowisiw Territoriality. Negotiating and Managing Entanglement and Co- existence. In S. Poirier et F. Dussart (dirs.), Entangled Territorialities: Negotiating Indigenous Lands in Canada and Australia. University of Toronto Press (en évaluation).

Poirier, S., 2014. Atikamekw Kinokewin, la « mémoire vivante ». Bilan d’une recherche participative en milieu autochtone. Recherches amérindiennes au Québec 54 (1) : 73-83.

Poirier, S., 2014. Traces, bâtons à fouir et dessins sur le sable chez les Aborigènes du désert occidental australien. Numéro thématique,  Techniques et culture 61 : 144-165.

Poirier, S., 2013. The Atikamekw. Reflections on their changing world. P. 146-167. In B. Morrison & C.R. Wilson (eds.) Native Peoples: The Canadian Experience. Fourth edition. Oxford University Press. 

Poirier, S., 2013. The dynamic reproduction of hunter-gatherers ontologies and values. P. 50-68. In M. Lambek &J. Boddy (eds.), A Companion to the Anthropology of Religion. Wiley-Blackwell.

Poirier, S., 2012, Dreams and Dreaming in the Australian Western Desert. In, Barrett and McNamara (dirs.),  Encyclopedia of Sleep and Dreams. Praeger Press.

Poirier, S., 2011, Rêve, mythe et merveilleux chez les Aborigènes australiens. P. 133-156. In, Schallum et De Koninck (dirs.), Phénoménologie du merveilleux : désir, vie et être. Montréal : Presses de l’Université du Québec. 

Poirier, S., 2010. Change, Resistance, Accommodation and Engagement in Indigenous Contexts. A Comparative (Canada-Australia) Perspective. Anthropological Forum, 20 (1): 41-60.

Poirier, S., 2009. La différence aborigène et la citoyenneté australienne : une conciliation impossible? Anthropologie et sociétés, 33 (2) : 101-122.

Poirier, S., 2009. Les dynamiques relationnelles des jeunes autochtones. P. 17-32. In N. Gagné et L. Jérôme (dirs.), Jeunesses autochtones. Affirmation, innovation et résistance dans les mondes contemporains. Québec et Rennes : Presses de l’Université Laval et Presses Universitaires de Rennes.

Poirier, S., 2009. Pratiques et stratégies d’affirmation et de résistance en milieu autochtone contemporain : une analyse comparative d’exemples canadiens et australiens. Pp.331-349. In Gagné, N., T. Martin et M. Salaün (dirs.), Autochtonies. Vues de France et du Québec. Québec : Presses de l’Université Laval.

Poirier, S., 2008.  Reflections on Indigenous Cosmopolitics/poetic. Anthropologica, 50 (1): 75-85.

Poirier, S., 2004.  Ontology, Ancestral Order and Agencies among the Kukatja (Australian Western Desert),pp. 58-82. In J. Clammer, S. Poirier & E. Schwimmer (dirs.), Figured Worlds. Ontological Obstacles in Intercultural Relations. Toronto: University of Toronto Press.

Poirier, S., 2004.  The Atikamekw. Reflections on their changing world, pp.129-149. In B. Morrison & C.R. Wilson (dirs.) Native Peoples: The Canadian Experience. Third edition. Oxford University Press.

Poirier, S., 2003.  « This is Good Country. We are Good Dreamers". Dreams and Dreaming in the Australian Western Desert, 107-125. In R. Lohmann (dir.), Dream Travelers. Sleep Experiences and Culture in the Western Pacific. New York: Palgrave Macmillan.

Poirier, S., 2001.  Territories, Identity and Modernity Among the Atikamekw (Haut Saint-Maurice, Québec), pp. 98-116. In C. Scott (dir.), Aboriginal Autonomy and Development in Northern Quebec and Labrador. Vancouver: UBC Press.

Poirier, S., 2001.  Les politiques du savoir rituel. Réflexions sur les relations de genre chez les Kukatja (désert occidental australien), 111-135. In, C. Barraud & C. Alès (dir.) Sexe relatif ou sexe absolu? De la distinction de sexe dans les sociétés. Paris: Editions de la Maison des sciences de l'homme.

Poirier, S. & L. Brooke, 2000. Inuit Perceptions of Contaminants and Environmental Knowledge in Salluit, Nunavik. Arctic Anthropology, 37 (2): 78-91.

Poirier, S., 2000. Contemporanéités autochtones, territoires et (post)colonialisme. Réflexions sur des exemples canadiens et australiens. Anthropologie et Sociétés, vol. 24, no 1, pp. 137-155.

 

 
Mémoires de maîtrise

En cours

  • Julie Contant, directrice, Merveilleux monde : expériences psychospirituelles et modifications ontologiques.
  • Jordan Nonnon, directrice, La communauté kanake, l'industrie minière et les questions environnementales. Le cas de l'usine de Goro Nickel et de la convention Ramsar.
  • Marie-Pierre Renaud, directrice, « We Bring Love ». Les discours sur l’autochtonéité au sein du mouvement Healing Our Spirit Worldwide.

Dirigés et complétés

  • 2015, Pierre Bédard, directrice, Wendake : évolution des pratiques entrepreneuriales et perspective sociétale en ce début de XXIe siècle.
  • 2015, Katherine Labrecque, directrice, Jeunesse en mouvement : relations au monde et pratiques culturelles chez les jeunes femmes de Manawan.
  • 2015, Amélie Rousseau, directrice (Isabelle Henrion-Dourcy codirectrice), Une lecture de la relation maître-apprenti à Kaboul. Transmission et acquisition des savoirs liés aux arts de la calligraphie et de la peinture miniature.
  • 2015, Audrey Marceau, directrice, Les jeunes Aborigènes : le sport, les activités ludiques et les relations interraciales dans le Kimberley (Australie-Occidentale).
  • 2014, Mathieu Parent, directrice (Francine Saillant codirectrice), La vie et l'horizon des savoirs artisanaux et traditionnels en construction navale au Québec. Rencontres avec des artisans de la Vallée du St-Laurent.
  • 2014, Marie-Claire Voyer-Messier, directrice, Festin rituel : le slametan comme lieu de la coexistence religieuse et de l'agencéité javanaise.
  • 2013, Paul Bénézet, directrice, « It’s our home » : expression de la relation au territoire des Dane-zaa de Doig River (Colombie-Britannique, Canada).
  • 2011, Benoit Éthier, directrice, Savoir, pouvoir et territoire : Acquisition et transmission des savoirs liés à l'univers forestier chez les Manawani iriniwok (Atikamekw de Manawan)
  • 2010, Josiane Robidas, directrice (André Couture codirecteur), Pour le plaisir de la chose. Analyse de contenu des conceptions et des usages du Kamasutra dans l’Occident contemporain.
  • 2009, Mireille Lambert-Harvey, directrice, Cohabiter sans coexister. Division sociale de l’espace et relations interraciales entre les Aborigènes et les Euro-Australiens à Alice Springs.
  • 2008, Derek E. Peden, directrice (Paul F. Charest codirecteur), Indigenous Banana Plantation Management Knowledge of Oruruko Farmers, Bushenyi Uganda.
  • 2007, Sarah Clément, directrice, Guérison communautaire en milieu atikamekw. L’expérience du Cercle Mikisiw pour l’espoir à Manawan
  • 2005, Véronique Audet, directrice, Innu Nikamu. Expression musicale populaire, affirmation identitaire et guérison sociale en milieu innu contemporain.
  • 2005, Nathalie Boucher, directrice, La transmission intergénérationnelle des savoirs dans la communauté innue de Mashteuiatsh. Les savoir-faire et les savoir-être au cœur des relations entre les Pekuakamiulnuatsh.
  • 2005, Fabienne Labbé, directrice (Pierre Maranda codirecteur), Du tabou à la libération de la parole. VIH/Sida, sexualité et changement social chez les jeunes Kanak de Nouméa (Nouvelle-Calédonie).
  • 2005, Alain Lajeunesse, directrice, Recherche participative et dispositif de développement. Analyse critique des discours et des pratiques de développement participatif dans un projet de gestion communautaire des ressources naturelles lié à l’expansion de l’aquaculture à Phu Tan, Tam Giang Lagoon, Vietnam.
  • 2005, Patricia Montembault, directrice (Serge Genest codirecteur), Politiques gouvernementales canadiennes et prise en charge en milieu autochtone. Regards sur le processus de guérison dans l’expression sociale d’Opitciwan.
  • 2005, Maud Morindirectrice (Louis-Jacques Dorais codirecteur), Nés réfugiés. Identifications et cultures des jeunes de la diaspora tibétaine en Inde.
  • 2005, Annick Thomassin, directrice, Un pied dans l’eau, un pied sur terre. Trajectoires sampanières dans un processus de transfert de la pêche vers l’aquaculture, lagune de Tam Giang, Vietnam.
  • 2004, Valérie Boudreault, directrice, Mouvoir sa pensée et son corps. Le cirque actuel au Québec : à l'interface des émotions.
  • 2003, Julie Ayotte, directrice (Francine Saillant codirectrice), Rêver à la Pointe-aux-Loups. Discours et pratiques oniriques dans un village des Îles-de-la-Madeleine.
  • 2000, Sophie Lauzier, directrice (Jean-Jacques Chalifoux codirecteur),  L'identification à Romipen : Entre le possible et la peur. Analyse interprétative d'entretiens avec des Roma d'Ex-Tchécoslovaquie.
  • 1999, Kathia Lavoie, directrice, Savoir raconter ou l'art de transmettre. Territoire, transmission dynamique et relations intergéné-rationnelles chez les Wemotaci Iriniwok (Haute-Mauricie).
  • 1999, Danielle Lepage, directrice, Le théâtre d'intervention. Étude anthropologique de la pratique théâtrale dans les organisations du Québec.
  • 1999, Christine Thibault, directrice (Jean-Jacques Chalifoux codirecteur), De la distinction tsigane : identité et religion chez les voyageurs de Rennes.
  • 1998, Denis Gagnon, directrice, Pratiques signifiantes et relations de pouvoir au Sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré de 1658 à 1878.
  • 1998, Marie-Josée Roussy, directrice (Yvan Breton codirecteur), Transformation et transmission du savoir ethno-scientifique au niveau de l'original chez les Atikamekw d'Opitciwan en Haute-Mauricie.
 
Thèses de doctorat

En cours

  • Noëlle Counord, directrice, Aspects contemporains de la tribalité chez les Gujjars en Himalaya indien occidental : Relations au territoire et ontologie de « l’habité ».
  • Benoît Éthier, directrice, La contemporanéité du droit coutumier et de l’ontologie politique chez les Nehirowisiwok (Atikamekw) dans le contexte des revendications territoriales globales.
  • Nathalène Armand-Gouzy, codirectrice, doctorat en études littéraires.

Dirigées ou codirigées et complétées

  • 2013, Isabelle Matte, directrice (Nancy Schmitz codirectrice), Sortir de la religion. Spécificités d'une sécularisation catholique au Québec et en Irlande. Expériences du « Celtic Tiger » et de la Révolution tranquille.
  • 2010, Laurent Jérôme, directrice, Jeunesse, musique et rituels chez les Atikamewk (Haute-Mauricie, Québec) : Ethnographie d’un processus d’affirmation identitaire et culturelle en milieu autochtone.Richardson, Mary, 2008, Polycultures of the Mind. Organic Farmers in Québec and the Recovery of Agency.
  • 2005, Florina Gaborean, directrice (Bogumil Jacek Koss codirecteur), Dynamiques de la reproduction familiale dans une communauté rurale de la Roumanie post-communiste : décollectivisation et pratiques successorales.
  • 2004, Geneviève Brisson, directrice (Denys Delâge codirecteur), La capture du sauvage. Les transformations de la forêt dans l’imaginaire québécois, le cas d’Anticosti (1534-2002).
  • 2004, Stephen Wyatt, codirectrice (Luc Bouthillier directeur), Co-existence of Atikamekw and industrial forestry paradigms. Occupation and management of  forestlands in the St-Maurice river basin, Québec. Faculté de foresterie, Université Laval.
  • 2003, Denis Gagnon, directrice (Gilles Routhier codirecteur), Deux cents ans de pèlerinage : Les Mamit Innuat à Musquaro, Sainte-Anne-de-Beaupré et Sainte-Anne-d'Unamen- Shipu (1800-2000).