Professeurs

Martin HÉBERT, professeur titulaire

Ph.D., Montréal, 2001. Anthropologie des conflits, des violences et de la paix; imaginaires sociaux; foresterie autochtone; mouvements autochtones des Amériques; Mexique, Guatemala, Québec.

Département d'anthropologie
Université Laval
Pavillon Charles-De Koninck
Bureau 6409
Québec (QC) G1V 0A6

Téléphone : 418-656-2131, poste 13934
Courriel : Martin.Hebert@ant.ulaval.ca

 
Intérêts de recherche

Depuis mes premières recherches de terrain menées chez les Tzeltales de la Selva lacandona (Chiapas, Mexique), mes travaux se sont orientés selon deux grands axes : l’étude anthropologique de la mobilisation politique et une réflexion sur les conditions et la nature de la paix entendue comme justice sociale.

Un concept pivot, qui m’a permis d’aborder ces deux questions dans ma thèse de doctorat intitulée Sous le regard des ancêtres : conflit et coopération chez les Tlapanèques du Guerrero (Université de Montréal, 2001), et dans un certain nombre d’articles scientifiques subséquents, est celui d’imaginaire. L’imaginaire, semble-t-il, constitue une dimension irréductible de toute action et mobilisation politique. Il est un site privilégié où sont puisées les pensées et négociées les aspirations et les utopies qui viennent définir ce qui est conçu comme une société juste et «en paix». Il est le site et l’enjeu de relations de domination et inégalitaires, tout comme il peut être une ressource précieuse pour développer un regard nouveau et mobilisateur sur le monde.

À partir de mes premiers travaux sur les mouvements autochtones de résistance et sur les initiatives autonomistes locales au Chiapas et au Guerrero (Mexique), j’ai pu développer des outils théoriques et méthodologiques permettant d’établir des ponts entre imaginaire et politique dans divers contextes sociaux. Lors d’un passage de trois années comme professeur au Haverford College en Pennsylvanie, les fonctions de coordinateur du programme Peace and Conflict Studies m’ont permis d’élargir mes horizons et d’écrire sur une variété de points d’intersection entre imaginaire et politique, allant du militarisme américain à l’utopisme en science-fiction.

Outre ces explorations, la thématique centrale de mes recherches, c’est-à-dire la dynamique et les aspirations de mobilisations autochtones, a continué de se développer au cours de cette période. En 2003, lors de mon arrivée au Département d’anthropologie de l’Université Laval, j’ai mis sur pied un projet de recherche comparatif intitulé Imaginaires, stratégies politico-économiques autochtones et environnement (subventionné par le FQRSC), qui s’intéresse à la formulation et à la réception des discours de groupes autochtones du Mexique et du Québec qui font valoir leurs intérêts et leur vision de la forêt dans des contextes de consultation et de partenariat. L’étude de cette «rencontre de vision» et des contraintes institutionnelles et structurelles qui pèsent sur elle, se veut un élément clé de ma réflexion sur les conditions et les caractéristiques de la justice sociale.

 
Projets de recherche
  • Amérique centrale
    • Imaginaires de la violence (physique, religieuse, économique) et clôture du politique (Guatemala), CRSH, subvention d'équipe, 2005-2008.
  • Mexique
    • Imaginaires, stratégies politico-économiques autochtones et environnement, FQRSC, 2003-2006.
  • Québec
    • Ethique, revendications et imaginaires autochtones: les Hurons-Wendat et la forêt, CRSH, subvention ordinaire de recherche, 2006-2009.
    • Imaginaires, stratégies politico-économiques autochtones et environnement, FQRSC, 2003-2006.
    • Discours, société civile et gestion de la forêt, Faculté des sciences sociales, Université Laval, 2003-2004.
  • Équipes de recherche
    • Membre du GRIPAL (Groupe de recherche sur les Imaginaires politiques en Amérique latine)
    • Membre du CIÉRA (Centre d'études et de recherches autochtones)
 
Publications
  • Ouvrages
    • 2007, (coord.) Les Premières Nations et la forêt. Numéro thématique de la revue Recherches amérindiennes au Québec. Vol.36, no.2-3, 2007.
    • 2006, (coord.) Une anthropologie de la paix ?, numéro thématique de la revue Anthropologie et sociétés. Vol.30, no.1, 2006.
  • Articles et chapitres
    • À paraître, « La religion comme médiateur des relations symboliques entre les Tlapanèques du Guerrero et la société mexicaine : une perspective historique ». dans Transformations historiques des systèmes religieux autochtones. Claude Gélinas (coord.)
    • ― et Michael Gabriel Rosen (2007) « Community Forestry and the Paradoxes of Citizenship in Mexico : The Cases of Oaxaca and Guerrero» Canadian Journal of Latin American and Caribbean Studies. Vol.32, no.63 : p.9-43.
    • 2007, « De la consultation à la justice sociale : les conditions matérielles et symboliques de la diffusion d’une éthique autochtone en matière de gestion durable des ressources forestières en territoire partagé »Recherches amérindiennes au Québec vol.36, no 2-3, pp.
    • 2007, « Conversions religieuses, conflits et continuités dans une communauté tlapanèque du Guerrero (Mexique) » Anthropologica, vol.49, no.1, pp.81-93.
    • ― et Stephen Wyatt (2007) « Présentation : Les Premières Nations et la forêt » Recherches amérindiennes au Québec vol. 36 no.2-3 pp.
    • ― et Vincent Landry, Ariane Bélanger-Vincent, Jean-Michel Landry (2007) «Repenser la violence: entretien avec Martin Hébert» Aspects sociologiques (à paraître)
    • ― et Caroline Aubry (2006) «Linguistic Competence, Cultural Categories and Discrimination : Indigenous People Before the Mexican Court System», dans Evil, Law and the State, [livre en ligne]dirs. Jody Madeira et Istar Gozaydin (Oxford: Inter-Disciplinary Press) pp. 173-185.
    • 2006, « Ni la guerre, ni la paix: Campagnes de « stabilisation » et violence structurelle chez les Tlapanèques de la Montaña du Guerrero (Mexique) » Anthropologica, vol.48, no.1 : 29-42.
    • 2006, « L’espérance politique et économique chez les jeunes Tzeltales et Tlapanèques du Mexique »Recherches amérindiennes au Québec , vol.XXXV, no.3 : 39-47.
    • 2006, « Présentation : paix, violences et anthropologie » dans Une anthropologie de la paix ?, numéro thématique de la revue Anthropologie et sociétés, vol.30, no.1 : 7-28.
    • 2006, « Les conditions du Pardon : L’impact symbolique des persistances et changements structurels dans le processus de réconciliation au Chiapas (Mexique) » dans Du vrai au juste. La mémoire, l’histoire et l’oubli sous la direction de Michèle Baussant. Québec : Presses de l’Université Laval.
    • 2005, “Communicating values in multilateral forums: The case of First Nations participating in debates and consultations about sustainable forestry” Silva Carelica , no.49, p.119-132.
    • 2005, « Les conditions du Pardon : L’impact symbolique des persistances et changements structurels dans le processus de réconciliation au Chiapas (Mexique) » dans Se soucier d’un juste passé : juste mémoire, juste histoire, juste oubli. (Michèle Baussant dir.) CD ROM, CÉLAT, Université Laval.
    • 2004, « La marche politique chez les autochtones du Guerrero, De l’échange de saints à la contestation »Recherche amérindiennes au Québec vol.XXXIV, no.1 pp.69-77.
    • 2002, "Whose Utopia? Development, Resistance, and Patterns of Structural Violence in a Mexican Indigenous Region." Social Justice: Anthropology, Peace and Human Rights, Vol. 3 no.3-4 (Summer/Fall).
    • 2002, "Demilitarizing the Mind? Peace Education Engages Popular Culture" The Peace Chronicle. August.
    • 2002, " L'autre main invisible: Deux rituels domestiques de prospérité chez les Tlapanèques du Guerrero, Mexique" Recherches Amérindiennes au Québec. Vol.32.
    • 2002, "Communal Interest and Political Decision-Making in an Emerging Mexican Indigenous Movement" in Consensus Decision Making, Northern Ireland, and Indigenous Movements, Research in Social Movements, Conflicts and Change, Vol. 24, Patrick G. Coy, editor, JAI Press/Elsevier Science, Oxford: UK, (November).pp. 61-84.
    • 2002, "Politico-Cultural Contacts Between Mexican Indigenous Groups" Social Justice: Anthropology, Peace and Human Rights, vol. 2, no.2-3, pp.113-139.
    • 2001, "Logiques paranoïaques" Solaris, no.139 (Hiver).
    • 2001, "Échanges de pélerinages, réseaux d'alliance et micropolitique d'un mouvement autochtone au Guerrero (Mexique) Recherches Amérindiennes au Québec, vol.31, no.1.
    • 2001, "Sous le regard des ancêtres: Imagination et mouvements socio-politiques chez les Tlapanèques du Guerrero (Mexique)" Discours social / Social discourse, vol.3, pp.100-110.
    • 2000, "A Family Remembers a Zapatista Child Soldier" Peace Review, vol.12, no.3 (Fall) pp.357-360.
    • 2000, "Histoire, symbolisme et modes de résistance chez les Tzeltals de la Selva Lacandona (Chiapas) 1940-1994" Recherches Amérindiennes au Québec, vol.30, no.2, pp.3-10.
    • 2000, "Introdución de la cafeicultura y transformaciones socio-economicas en la Costa-Montaña guerrerense: el caso de Tierra Colorada de los Bravos". Montréal: Cahiers du Gral (Groupe de Recherches sur l'Amérique Latine) (n.s.) no.1, pp.3-19.
    • 2000, "Bibliografía de los Tlapanecos, 1900-2000", (avec Caroline Aubry), Montréal: Cahiers du Gral (Groupe de Recherches sur l'Amérique Latine) (n.s.) no.1, pp.30-37.
    • 2000, "Guerriers, bandits et rebelles" Montréal: Cahiers du Gral (Groupe de Recherches sur l'Amérique Latine) (n.s.) no.3, pp.1-28.
    • 2000: "l'ethno-fiction: soi-même comme un autre" Solaris, no.134 (supplément en ligne), pp.133-140.
    • 2000: "Le rituel tlapanèque de l'offrande à San Marcos" Recherches Amérindiennes au Québec, vol.30, no.1, pp.19-26.
 
Mémoires de maîtrise

En cours

  • Sébastien Binette, directeur, Identités allemandes : les stratégies identitaires dans le processus d'affirmation sociale d'une communauté.
  • François-Xavier Cyr, directeur, Initiative huronne-wendat de création d'une aire protégée: mobilisation des savoirs et affirmation territoriale
  • Marie-Ève Ross, directeur (Édith Guilbert codirectrice), Perceptions et stratégies d'adaptation des femmes face aux violences directes et indirectes dans le Nord de l'Inde.

Complétés

  • 2015, Édouard-Julien Blanchet, directeur, La participation des Premières nations à la gestion des forêts québécoises - L'exemple du Comité scientifique et d'aménagement de la Forêt Montmorency.
  • 2015, Marc-Antoine Dion, directeur (Gérald Côté codirecteur), L'écoute décomplexée: La réception de la musique noise à Anvers, Bruxelles et Gand.
  • 2015, Florence Roy-Allard, directeur, Mises en récits de souffrances sociales environnementales chez les Autochtones de l'état de Oaxaca au Mexique : Une articulation à l'imaginaire politique.
  • 2014, Marc-Antoine Barré, directeur (Marie France Labrecque codirectrice), Migration transnationale contractuelle et formes de capitaux - Le cas des travailleurs journaliers de Dzidzantún, Yucatán, Mexique.
  • 2014, Ann-Sophie Déry, directeur, Conservation de l'environnement et déplacements de populations : Le cas des Tzeltals et la Réserve de la biosphère Montes Azules, Chiapas (Mexique).
  • 2014, Sergeï Zharskikh, directeur, La milice patriotique québécoise : une enquête sur les composantes identitaires et motivationnelles du néomilicien québécois entre les années 2007 et 2011.
  • 2013, Geneviève Boucher Boudreau, directeur, Colonies juives et mémoire sociale : vers une compréhension de l'appropriation du territoire.
  • 2012, Delphine Théberge, directeur, Rencontre des acteurs et des imaginaires à travers un processus de dialogue: Le cas du Projet pilote d'aménagement écosystémique de la Réserve faunique des Laurentides.
  • 2011, Dominic Hébert-Sherman, directeur, Légitimité politique, droits ancestraux et gestion du territoire forestier. Le cas de la Forêt habitée de La Doré.
  • 2009, Mathieu-Joffre Lainé, directeur, Se tuer à l'ouvrage : le capital en guerre contre le travail, Québec 1878-1918.
  • 2009, Dominic Simard, directeur, Un monde, une promesse de paix - mais laquelle ? Construction collective de l'image de paix chez les participants au 21e rassemblement mondial du Mouvement scout (Angleterre, 2007).
  • 2008 Thierry Drapeau, directeur, Expérimenter l'économie mondiale. Ethnographie sociopolitique de la nation Secwepemc de l'époque pré-coloniale au néolibéralisme global.
  • 2008, Marie-Ève Marchand, directeur, Prendre sa place : L'installation comme oeuvre et comme pratique identitaire chez deux artistes amérindiennes au Québec.
  • 2008, Michael Gabriel Rosen, directeur, Neoliberal Government and community forestry. Subjection and Discourse in a Oaxacan Community.
  • 2007, Maria Celeste Alfonso Fabricio, directeur, La ciudadanía para los ninos en situación de calle integrados al Proyecto Axé : de la construcción del discurso a la incorporación de la noción.
  • 2007, Jorge Legoas Pena, directeur, Entre la planification et le rituel. La rationalité et les avenues d'un " autre-développement " local dans la gestion de ressources naturelles chez les communautés andines (grade obtenu dans le cadre du passage accéléré de la maîtrise au doctorat)
  • 2007, Arianne Loranger-Saindon, directeur, Médias, Innus et Allochtones. L'image des Premières Nations dans les journaux de la Côte-Nord et ses effets sur les rapports interethniques.
  • 2007, Manon Ruel, directeur, Changements et enjeux dans la commercialisation alternative de l'artisanat andin. Retombées sociales et politiques de la participation des femmes autochtones à des associations de commerce alternatif à La Paz et à El Alto, Bolivie.
  • 2007, Céline Yon, directeur, Modalités de résistance chez les réfugiés tibétains de la ville de Paris.
  • 2006, Ariane Bélanger-Vincent, directeur, La cagoule du tortionnaire : monde construit et mécanismes discursifs moteurs de la mise en actes des sévices infligés à Abou Ghraïb en Irak.
 
Thèses de doctorat

En cours

  • Isabelle Auclair, directeur (Marie France Labrecque codirectrice), Le continuum des violences basées sur le genre dans les trajectoires migratoires des Colombiennes réfugiées en Équateur.
  • Jean-François Beaudet, directeur, La Confédération iroquoise : l'agencéité à travers une institution autochtone en contexte néocolonial.
  • Ariane Bélanger-Vincent, directeur, « Everything Was Designed To Make Sure That This Thing Endures ». Processus de légitimation dans les arènes de la politique globale: Le cas de la responsabilité de protéger.
  • Mathieu Cook, directeur, L'étude des prises de position dans le cadre de la contreverse entourant l'Entente de principe d'ordre général entre les premières Nations de Mamuitun et de Nutashkuan et le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada.
  • Thaïs Cunegatto, directeur, Entre la mise en scène et la loi : enjeux politiques - esthétiques dans les carnavals de Québec et Rio de Janeiro.
  • Benoît Éthier, codirecteur (Sylvie Poirier directrice), La contemporanéité du droit coutumier et de l’ontologie politique chez les Nehirowisiwok (Atikamekw) dans le contexte des revendications territoriales globales.
  • Mirka Gilbert, codirecteur (Marie France Labrecque codirectrice), Les migrations intérieures et internationales : Un enjeu politique pour les autochtones du territoire communautaire de la Montana et Costa-Montana du Guerrero, au Mexique.
  • Amélie Gingras-Breton, directeur (Frédéric Laugrand codirecteur), Inuusiqarsianiq : l'expérience inuit du bien-être.
  • Noémie Gonzalez, directeur (Stephen Wyatt codirecteur), La gestion des feux de forêt : des rapports sociaux dynamiques. Analyse d'un réseau d'acteurs en Haute-Mauricie au sein du Nitaskinan - Atikamekw, pompiers forestiers, feux et fôret.
  • Hector Torres-Cuevas, directeur, L’éducation interculturelle bilingue au Chili : expériences quotidiennes dans les écoles de la région mapuche de l’Araucanie.

Complétées

  • 2015, Jorge Legoas Pena, directeur, Ontographie du rapport à la terre à Chillimocco : Rationalité et rituel dans l'agriculture d'un village andin au Pérou