Professeurs

Isabelle HENRION-DOURCY, professeure titulaire

Directrice des programmes de 2e et 3e cycles

Ph.D., Université libre de Bruxelles / École pratique des hautes études (Paris), 2004. Anthropologie des pratiques artistiques ; théâtre, performance et rituel ; UNESCO et patrimonialisation de la culture ; tradition-modernité ; pratique de l'autobiographie ; politiques culturelles et minorités ethniques ; télévision satellite et nouveaux médias ; Tibet, Himalaya, Chine.

 

Département d'anthropologie
Université Laval
Département d'anthropologie
Pavillon Charles-De Koninck
Bureau 6415
1030, avenue des Sciences humaines
Québec (QC) G1V 0A6
Canada

Téléphone : 418-656-2131 poste 7025
Courriel : Isabelle.Henrion-Dourcy@ant.ulaval.ca

 
Intérêts de recherche

J’ai au départ une double formation : artistique et académique. Le cheminement qui s’en est suivi m’a amenée à développer deux grands axes de recherches : une appréhension anthropologique des pratiques artistiques et une réflexion sur les dynamiques culturelles et politiques du doublet tradition/modernité en Haute Asie.

Je m’intéresse depuis une quinzaine d’années aux bouleversements sociaux, culturels et politiques qui affectent les communautés de langue tibétaine en Inde, au Népal et au Tibet et ce, en examinant plus particulièrement leurs productions culturelles. Formée à l’anthropologie aux universités de Bruxelles et Édimbourg, au théâtre du geste à l'École internationale de théâtre Lassaâd et à la tibétologie aux universités de Lhasa, Paris (EPHE) et Harvard, j’ai cherché à réunir ces trois approches dans un travail de doctorat multidisciplinaire. Ma thèse, intitulée « Ache lhamo : Jeux et enjeux d’une tradition théâtrale » (École pratique des hautes études IVe section, Paris; Université libre de Bruxelles, 2004) consiste en une monographie de la tradition scénique majeure du Tibet central. Il s’agit d’un travail ethnographique plus que théorique, basé sur plus de deux ans d’enquêtes au Tibet et plus d’un an dans les communautés de l’exil en Inde et au Népal. J’y aborde les aspects symbolique, religieux, littéraire, social et politique de cette pratique, ainsi que son langage artistique et son esthétique. Chemin faisant, j’ai élargi mon champ de recherche à la culture populaire himalayenne dans son ensemble, à la musique tibétaine séculière en général, et aux relations entre diaspora et population restée au pays, qui ont fait l’objet de plusieurs publications.

Mon postdoctorat à Harvard (2005-2007) a été l’occasion d’ouvrir un nouveau champ de recherches : l’essor du genre autobiographique en langue tibétaine depuis l’annexion chinoise. Je me suis particulièrement intéressée au parcours d’un homme de théâtre et de musique de quatre-vingt-dix ans, qui a vécu successivement au Tibet pré-moderne, en exil en Inde, puis est retourné au Tibet post-maoïste. Ici, ce sont des questions de mise en scène de l’histoire et de la subjectivité, de mémoire et de modernité, et de déplacement et d’exil qui retiennent mon attention. A Harvard, j’ai aussi appris le chinois pendant deux ans et j’ai affiné mes recherches sur les productions culturelles des minorités de la République populaire de Chine en général, sur les processus identitaires et les relations majorité (et Etat) /minorités qu’elles impliquent, ainsi que, depuis peu, sur les enjeux de transmission et de patrimonialisation de ces pratiques culturelles (le théâtre tibétain sur lequel j'ai travaillé pendant près de dix ans est inscrit depuis octobre 2009 sur la liste du  patrimoine immatériel de l’UNESCO ; par ailleurs il est l'objet de nombreuses autres proclamations patrimoniales en Chine depuis 2006).

Depuis le printemps 2008, j'ai amorcé  une nouvelle voie de recherche: l'exploration des productions culturelles qui occupent dans les sociétés tibétaines actuelles la place qu'occupait le théâtre dans un contexte traditionnel. J'examine donc la télévision en langue tibétaine, principalement les téléséries à caractère historique, et je tente d'évaluer l'impact relatif des productions télévisuelles sur l'imaginaire culturel tibétain.    

Mes recherches touchent donc à divers domaines de l’anthropologie, notamment l’anthropologie de l’art (esthétique, patrimonialisation, rapport au politique), la construction sociale de l'histoire, l’ethnomusicologie et, depuis peu, l'anthropologie des médias. Je suis arrivée au Département d’anthropologie de l’Université Laval à l’automne 2007 et j’y dispense les cours suivants : Introduction à l’anthropologie ; Théories de la culture ;  Anthropologie, arts et esthétique ; Cultures populaires et globalisation ; Anthropologie du Tibet et de l’Himalaya ; Transitions postsocialistes en Asie ; État et société en Chine contemporaine ; ainsi qu'un séminaire de maîtrise sur la Culture populaire et les médias.

 
Projets de recherche
  • Tibet et Chine
    • Mapping the blogosphere of the Tibetan diaspora: Community, music and politics in Toronto and Dharamsala (India). Chercheure principale, CRSH, Subvention de développement Savoir, 2012-2015. Co-chercheur: Tsering Shakya (U. British Columbia).
    • Mises en scène de l’histoire et représentations de la modernité dans les séries télévisées des minorités ethniques de la République populaire de Chine : étude de deux cas tibétains, FQRSC, 2008-2012.
    • Étude de l’émergence des arts du spectacle tibétains contemporains: modernité, créativité et identité au sein de l’une des minorités ethniques de la République populaire de Chine, Université Laval, BDR, 2007-2008.
    • Le soi dans l'histoire : étude des modes de reconstruction du passé et de la subjectivité au Tibet contemporain à travers l'analyse d'autobiographies récentes en tibétain, BAEF/ULB, Harvard University, 2005-2012.
  • Équipes de recherche
    • Membre du CIERA (Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones)
    • Research associate, Harvard University, Department of Indian and Sanskrit Studies (section on High Asia)
    • Membre associée, Laboratoire « Milieux, sociétés et cultures en Himalaya » (CNRS, UPR 299).
    • Membre associée, « Centre de recherches sur les civilisations chinoise, japonaise et tibétaine » (CNRS UMR 7133 / Collège de France, Paris VII, EPHE Ve section).
    • Collaboratrice scientifique, Laboratoire d'Anthropologie des mondes contemporains, Université Libre de Bruxelles.
 
Publications

 

 
Mémoires de maîtrise

En cours

2016-: Adrien Savolle (boursier CRSH), "Noces blanches à la chinoise: quand le confucianisme rencontre le consumérisme. Étude sur les mariages contemporains à Pékin".

2014-: Alexandra Bibeau-Mackenzie,"Le téléroman '30 Vies' : Un regard anthropologique sur la relation triangulaire entre l’auteure, les réalisateurs et les comédiens dans la fictionnalisation du réel".

2014-: Carolyne Bolduc (boursière CRSH), "Projet d’art-action participatif dans l’'espace public' de Limoilou : Entre effets des structures et pratique d’agencéité"

2012-: Cindy Deshaies-Girouard, "L’aile jeunesse du Parti Québécois à l’heure des médias sociaux".

2010-: Elise Tardif-Turcotte (titre à déterminer), étude ethnomusicologique de la musique pop des Tibétains en exil.

 

Achevés

2015: Amélie Rousseau,"Les métiers d’art afghans : Transmission et acquisition des savoirs. La relation maître-apprenti à Kaboul". Co-direction. Ce mémoire a remporté le Prix d'excellence Georges-Henri Lévesque de l'ACSALF 2015.

2014: Raphaëlle Prince, "La démocratisation du gouvernement tibétain en exil de 1990 à 2013". Co-direction (HEI).

2012: Julie Payne-Gagnon, "Une communauté virtuelle en changement : Réflexion sur les pratiques intégratives et séparatives d’une communauté de joueurs dans le monde virtuel de Telara".

2011: Amélie Keyser-Verreault (boursière CRSH), "Qigong et nouvelles religions à Taipei (Taiwan): une exploration des significations de cette pratique en monde contemporain".

2011: André Girgis, "La négociation de l'identité à Taïwan par le hip-hop : entre les frontières de la mondialisation"

 

 
Thèses de doctorat

Achevées

2016 : Marie-Thérèse Atséna-Abogo, "La réception du hip-hop chez des rappeurs afro-québécois dans la ville de Québec : appropriation intersectionnelle de problématiques multidimensionnelles".

En cours

2013-: Geneviève Mercure (titre à déterminer). K-pop, création des groupes, perfection visuelle.

2010-: Vanessa Cholez, "Savoirs, pratiques et perceptions de l'environnement arboré et forestier en pays Bugun (Himalaya indien oriental)"

2007-: Maud Morin (boursière FQRSC), "Les familles tibétaines de Parkdale, Toronto: un regard anthropologique sur le transnationalisme au quotidien"

 
POSTDOCTORANTS

u