Événements

Conférence inaugurale Doudou Diène – Université d'été CÉLAT-MCQ

Vice-président du Conseil scientifique de l’Institut international recherche politique de civilisation; Ancien directeur de la division du dialogue interculturel et interreligieux de l’UNESCO; Ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur les formes contemporains de racisme.

La tension identitaire, facteur central de la construction identitaire et du dialogue interculturel 

Résumé : 

La diversité culturelle, ethnique ou religieuse des communautés, groupes et peuples mis en contact par des processus historiques divers se traduit toujours par une rencontre d’identités différentes. Le contexte de la rencontre, découverte, conquête, domination, détermine la perception de cette diversité: attraction, répulsion,peur,hostilité. La rencontre interculturelle génère en conséquence une tension identitaire qui constitue le noyau central du processus de multiculturalisation. En effet, selon la nature de la perception initiale de la diversité, culturelle, ethnique ou religieuse, la tension identitaire, fait l’objet d’une lecture ou d’une interprétation ou d’une instrumentalisation, surdéterminée par le système de valeurs de chaque groupe, communauté ou peuple. La rencontre interculturelle s’opère donc toujours à travers des lunettes culturelles par lesquelles les peuples, communautés ou groupes, mis en contact, dans un cadre géographique déterminé, se perçoivent, se comparent, se mesurent, s’opposent ou se reconnaissent. La tension identitaire constitue le moteur d’un processus permanent de reconstruction identitaire réciproque entre les communautés mis en contact. La tension identitaire inhérente à la diversité culturelle constitue, par sa permanence et sa plasticité, le socle dynamique de la construction multiculturelle. Sa permanence est le reflet même de l’ existence de spécificités culturelles des différentes composantes d’une société multiculturelle. Sa plasticité traduit la dynamique constante des interactions et interfécondations culturelles entre communautés qui s’opèrent dans le processus multiculturel. La reconnaissance et la gestion de la tension identitaire constituent les conditions indispensables pour déterminer l’équilibre à établir entre la préservation des spécificités de chaque communauté et la promotion de l’unité d’une société multiculturelle. La tension identitaire s’exprime sur deux enjeux majeurs des identités des groupes et communautés et donc deux terrains sensibles du processus multiculturel qui en profondeur structurent la problématique intégration – préservation : mémoire et systèmes de valeurs.

Entrée gratuite. Réservations requises au 418 643 2158.

Sous le patronage de :
CCUNESCO

Pour voir l'affiche, cliquez.

Date et heure
Lundi 23 mai 2016 de 18 h 30 à 20 h

Lieu
Musée de la civilisation, Auditorium Roland-Arpin, 85 rue Dalhousie, Québec