Événements

École d'été sur les peuples autochtones

Pluralisme juridique et peuples autochtones

Cette formation dans le cadre d'un colloque est organisée conjointement par le Département d'anthropologie de l'Université Laval, La Chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones (Université d'Ottawa) et le Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones.

L’objectif de cette formation intensive sur la gestion du pluralisme juridique en contexte autochtone est de faire comprendre les manifestations et les enjeux actuels de la coexistence des cultures juridiques autochtones et des systèmes étatiques néo-européens. Elle permettra également aux participants de mieux connaître les pratiques et les modèles émergeants de gestion des interactions entre les univers normatifs autochtones et occidentaux.

Le sujet proposé est d’une grande actualité alors que les crises ou les tensions qui ponctuent la coexistence des peuples autochtones et des sociétés issues de la colonisation attestent encore aujourd’hui du défi de la légitimation de l’ordre étatique dans un univers autochtone qui se réclame encore de sa propre tradition juridique et qui revendique une autonomie normative. Souvent considérée comme une entrave à l’unité politique, à la modernité et au développement, la normativité autochtone s’est heurtée aux prétentions «civilisatrices» et uniformisatrices des États coloniaux et postcoloniaux. Sur l’ensemble des continents, les États se sont attachés à soumettre, parfois graduellement, les populations autochtones à des systèmes de droit importés au détriment d’une diversité juridique endogène revendiquée à la base par les peuples.

Les travaux anthropologiques et sociologiques mettent toutefois en lumière la persistance, partielle dans certains cas, des systèmes normatifs autochtones bien qu’ils aient été plus ou moins profondément transformés dans la foulée du contact colonial. Au Canada, comme ailleurs dans le monde, notamment en Afrique et dans le Pacifique Sud, le problème persistant de la coexistence parfois antagoniste de la normativité autochtone et du droit officiel pose aujourd’hui des défis urgents notamment dans des domaines aussi sensibles que la gestion de la justice, l’accès à la terre et aux ressources naturelles et la vie familiale.

Pour plus d'informations, cliquez.

Date et heure
Lundi 15 août 2016 au vendredi 19 août 2016

Lieu
Université Laval, Pavillon La Laurentienne, local 1334 (auditorium)