Événements

École d'été internationale du CÉLAT-Musée de la civilisation

Diversité, marginalité et mémoire sociale : expériences muséales et développement des communautés au Brésil et au Québec

Les sociétés brésiliennes et québécoises sont toutes deux régies par des valeurs politiques qui font appel aux notions de tolérance et de diversité. Or ces notions ont été rarement mises de l’avant par les institutions muséales, préférant consacrer une mémoire sociale représentative des groupes numériquement les plus importants et laissant dans l’ombre des groupes entiers, comme si ces derniers n’étaient point détenteurs d’une mémoire qui leur soit propre. À cela s’ajoute la difficulté pour les groupes qui se situent davantage à la marge de la société d’avoir un accès à des ressources et équipements culturels qui leur permettraient de mettre en valeur par eux-mêmes leur mémoire sociale.

La rencontre entre les institutions muséales et ces groupes a toutefois eu lieu ces dernières années et les musées entendent de plus en plus favoriser la présence des groupes marginalisés en leur sein, les considérant non seulement comme visiteurs mais aussi, et peut-être surtout, comme porteurs de mémoire et de culture. Les groupes marginalisés, eux-mêmes, aspirent à se retrouver au sein de ces institutions afin d’y trouver une part de leur reconnaissance. Plusieurs initiatives, tant au Québec qu’au Brésil, articulent ainsi le développement social au développement culturel, tout comme la valorisation de la mémoire à l’essor des communautés. Il ne s’agit pas seulement de faire une place aux groupes les moins visibles, il s’agit aussi de faire en sorte que cette place s’inscrive dans une dynamique favorisant l’évolution et le devenir de ces communautés. Quelles sont les pratiques et expériences muséales réussies ou avortées qui peuvent être présentées et analysées aujourd’hui ? Quelles sont les formes de médiation qui laissent des traces durables dans les institutions gardiennes de la mémoire et dans les communautés elles-mêmes ? Comment des sociétés telles que celles du Brésil et du Québec peuvent-elles s’enrichir mutuellement de leurs expériences les plus récentes et les plus probantes ?

Ces questionnements et réflexions seront abordés tout au long de cette cinquième édition de l’Université d’été internationale du CÉLAT-MCQ à travers différentes thématiques appliquées autant au Brésil qu’au Québec notamment :
- La reconnaissance des groupes marginalisés et/ou minoritaires et leur valorisation au sein des musées et plus généralement de la société
- L’interprétation et réinterprétation de la mémoire sociale
- Les politiques de la diversité et leur application (ou non) dans les champs de la culture
- Les enjeux éthiques liés au travail avec des communautés marginalisées
- Les formes de médiation
- Les maillages entre initiatives muséales et développement social, culturel et économique des communautés.

Des chercheurs et professionnels brésiliens et québécois présenteront leurs réflexions sur ces thématiques à partir des expériences culturelles et muséales qu’ils mènent en collaboration avec ces communautés.

Pour plus d'informations, cliquez.

Date et heure
Dimanche 22 mai 2016 au samedi 28 mai 2016

Lieu
Musée de la civilisation, 27 rue Notre-Dame, Québec