Nouvelles

Nouvelle publication

21 décembre 2015

2015, Edna Ekhivalak Elias, Michelle Daveluy, Division : A Western Perspective on Canadian Inuit Leadership, CIERA/CRSH-ARUC, 128 p.

Comment les Inuit de l'ouest canadien en sont-ils venus à endosser le Nunavut tel qu'on le connaît depuis 1999? Edna Ekhivalak Elias et ses collaborateurs présentent les enjeux auxquels les Inuinnait  faisaient face à l'époque. À Kugluktuk, où la limite du nouveau territoire se trouve, les gens vivaient au cœur du débat sur les avantages et les inconvénients du changement en cours. Il fallait créer un consensus pour ou contre l'adhésion au Nunavut. La protection de la langue telle que parlée dans la région, l'Inuinnaqtun, faisait partie des arguments invoqués pendant les négociations. Trancher ne fut pas une mince affaire et c'est dans l'action que le leadership aura fait son œuvre. Plusieurs avaient une vision dans la division des Territoires du Nord-ouest. Leurs aspirations ont-elles été comblées? Certainement pas toutes, mais depuis d'autres défis les occupent, entre autres dans le domaine des soins de santé, encore trop souvent disponibles uniquement loin du Nunavut.  D'où l'organisation d'événements d'envergure localement, pour contribuer au financement de la recherche dans le sud mais dont tous devraient éventuellement pouvoir bénéficier.