Nouvelles

Marie-Pier Girard publie son premier livre

6 octobre 2014

Marie-Pier Girard, diplômée au doctorat du Département d'anthropologie, publie son premier livre inspiré de sa thèse de doctorat : De petits vautours sans plumes? Les enfants qui travaillent au recyclage des ordures à Lima. Ce livre est publié aux Presses de l'Université Laval dans la collection Nord-Sud dirigée par Francine Saillant.

Description par l'auteure

Ce livre est le produit de ma rencontre avec des garçons et des filles (de 6 à 12 ans) qui grandissent à Las Lomas de Carabayllo, un quartier marginalisé de Lima, au Pérou, où j’ai passé plus d’un an à explorer les dimensions qui caractérisent leur enfance. Même si les médias et les organisations non gouvernementales m’avaient présenté ces jeunes qui travaillent à la collecte et au tri des ordures exclusivement comme des " enfants travailleurs ", j’ai vite compris que le travail n’était pas aussi central dans leur vie que ce que l’on prétendait et, surtout, que les garçons et les filles de Las Lomas ne voulaient pas parler que de recyclage. J’ai donc décidé de les écouter. Pour ce faire, j’ai créé des espaces de participation en utilisant une méthodologie originale qui intègre divers modes d’expression et par laquelle les enfants sont devenus des petits chercheurs à leur manière. Alors, par des dessins, des peintures, des mises en situation, des dramatisations théâtrales, des photographies, des récits de vie et en prenant la parole, ils se sont exprimés sur des sujets qui les concernent directement, mais sur lesquels ils ne sont presque jamais consultés, car ils sont jugés trop complexes pour eux.

La démarche que je propose dans ce livre est de repenser les régimes de vérité et les éthiques actuelles à partir du principe de l’" intérêt supérieur de l’enfant " véhiculé dans la Convention relative aux droits de l’enfant (1989). Cela suppose de mettre fin à la fragmentation des vies des enfants pour adopter une approche multidimensionnelle et intégrée de l’enfance fondée sur l’interdépendance et l’indivisibilité de leurs droits.
Félicitations Marie-Pier!