Professeurs

Bernard SALADIN D'ANGLURE (2008)

Bernard Saladin d'Anglure

 

 

 

 

 

 

Membre de l'Ordre du Canada 2011

Monsieur Bernard Saladin d'Anglure a été professeur à l'Université Laval pendant plus de trente ans. Devenu titulaire en 1976, sa carrière universitaire a été bien remplie et il a démontré un fort leadership au début du Département d'anthropologie, dont il a été directeur de 1971 à 1974.

Comme enseignant, Bernard Saladin d'Anglure est reconnu comme un communicateur hors pair qui sait allier une profonde érudition avec une puissance d'analyse hors du commun. Il possède aussi un formidable talent de conteur. Il a eu l'occasion d'enseigner plusieurs matières, dont 'Anthropologie des Inuit', 'Orient-Occident', 'Rapports femmes-hommes' et 'Parenté et organisation sociale'. Il a aussi été le pionnier des méthodes audiovisuelles d'enseignement dans son département et sa faculté. Il a dirigé ou codirigé plus de trente étudiants et étudiantes à la maîtrise et dix-huit au doctorat.

Bernard Saladin d'Anglure peut être considéré comme le fondateur des Études inuit à l'Université Laval. Grâce à lui, l'Université Laval est devenue un des trois centres mondialement reconnus pour leur enseignement et leurs recherches sur les Inuit. Aux sciences sociales, cet intérêt s'est étendu, il y a peu, aux études autochtones en général, élargissant ainsi l'élan initial donné par le professeur d'Anglure, qui n'a cessé de contribuer à l'avancement des connaissances sur les Inuit grâce à des projets subventionnés. Ces subventions, toujours renouvelées, se chiffrent à plus de trois millions de dollars. Elles ont permis à des dizaines d'étudiants et d'étudiantes d'effectuer des travaux de recherche, surtout chez les Inuit.

Ses recherches ont donné des résultats scientifiques concrets et mesurables : quelque cent seize publications savantes, vingt et un rapports de recherche, incluant dix-sept livres et numéros thématiques de revues. Dix de ces ouvrages sont constitués de textes écrits par des Inuit ou recueillis auprès d'eux, sans compter une dizaine de films ethnographiques sur eux dont certains ont connu une diffusion internationale.

Bernard Saladin d'Anglure a fondé en 1977 la revue 'Études Inuit Studies', puis en 1987 le Groupe d'Études inuit et circumpolaires (GÉTIC). En forte croissance, le GÉTIC est devenu en 2004 le Centre interuniversitaire d'études et de recherche autochtones (CIERA) alors que plusieurs de ses membres dont le professeur Saladin d'Anglure et son épouse, Françoise Morin (professeure émérite à l'Université Lyon 2) avaient étendu leurs recherches à la Sibérie et à l'Amazonie.

Ce professeur ne cesse de faire rayonner l'Université Laval. Il est le plus grand spécialiste francophone des Inuit et il se situe sur le plan mondial dans le peloton de tête des anthropologues étudiant le chamanisme. Il est fréquemment invité à parler ou à écrire sur les Inuit, le 'troisième sexe social', la parenté ou le chamanisme. On le consulte également lors de tournage de films sur les Inuit (Agaguk, Atanarjuat, le Journal de Rasmussen…) ou de commissions d'enquête sur le Nord, les autochtones, etc. Enfin il faut signaler le rayonnement qu'il a toujours eu auprès des Inuit eux-mêmes. L'Université Laval est heureuse d'honorer ce professeur en lui conférant le titre de professeur émérite.

Pour plus d'information, consultez sa page web.

Visionnez son entrevue dans la série Les Possédés et leurs mondes.